Dentiste à Paris 16 - Cabinet dentaire du Dr KEBIR-QUELIN

Chirurgien-Dentiste à Paris 16 - Implantologie et parodontologie

F.A.Q

Qu'est un implant dentaire ?

C'est une racine artificielle - en titane habituellemen- qui est placée dans l'os de la mâchoire pour remplacer la ou les racines de dents absentes. Les implants ont pour fonction de supporter une couronne (partie visible de la dent), un bridge ou une prothèse amovible.

A quoi sert un implant ?

La pose d'implants dentaires est la meilleure option pour :

  • Préserver les dents voisines : un bridge implique de tailler et souvent de dévitaliser les dents voisines de la dent absente.
  • Obtenir un confort identique à celui de la dent naturelle.
  • Permettre une solidité et une stabilité optimales.
  • Améliorer le confort et la stabilité des prothèses amovibles.
  • Maintenir le volume et la qualité de l'os.

Les implants, ça fait mal ?

NON. Une anesthésie locale est tout à fait suffisante. Une extraction dentaire simple est plus traumatisante que la mise en place d'un implant dentaire.

Implant, dent, est-ce pareil ?

Une fois la couronne posée (partie visible de la dent), la sensation entre dents naturelles et implants est similaire.

Il n'existe pratiquement aucune différence de sensation entre les dents naturelles et implants qui donnent l'impression d'avoir retrouvé ses vraies dents.

La proprioception entre dents et implants est pourtant différente car la dent est séparée de l'os environnant par un ligament alors que l'implant est directement soudé à l'os.

Le risque de rejet des implants existe ?

Le risque est faible (inférieur à 5%) et plutôt qu'un rejet, il s'agit d'une cicatrisation altérée (non-ostéointégration), le titane étant un matériau implantaire biocompatible.

Le taux de succès est extrêmement élevé lorsque les implants sont placés dans un site adéquat, par un praticien expérimenté.

Les situations à risque d'échec sont évaluées avant intervention et exposées au patient. Si l'échec intervient, c'est avant la pose de la prothèse (de la couronne) sur implants et cela retarde le traitement sans le compromettre. Un nouvel implant est posé après dépose du premier implant non ostéointégré.

A quel âge poser des implants ?

La pose d'implants dentaires peut être envisagée dès la croissance terminée, soit environ 18 ans. Dans l'attente, des solutions de remplacement provisoires sont proposées.

Il n'y a ensuite pas d'âge limite. Les limites sont liées à l'état de santé général, comme pour toute intervention chirurgicale, et à la quantité d'os disponible.

Les implants sont nettement plus confortables qu'une prothèse amovible, améliorent la qualité de vie au quotidien.

Peut-on avoir plusieurs implants ?

Oui, il est possible de remplacer une seule dent , un groupe de dents manquantes ou l'ensemble des dents d'une mâchoire.

Le nombre d'implants nécessaire dépend du nombre de dents absentes, de la localisation des dents absentes, de la qualité osseuse et du type de prothèse à réaliser ensuite. Le nombre d'implants préconisé est différent selon que l'on souhaite remplacer des dents par une prothèse fixe ou un appareil amovible dont la tenue, la stabilité sont améliorés par un ancrage à des implants.

Quels sont les conseils pré et postopératoires ?

Les recommandations avant intervention, qu'il s'agisse d'une intervention implantaire, d'une chirurgie parodontale, d'une greffe de gencive ou d'une extraction sont :

  • Ne pas prendre d'aspirine la semaine qui précède.
  • Prendre un repas normal (il ne faut pas être à jeun).
  • Signaler toute modification de l'état de santé ou des médications en cours.

Après intervention, des recommandations écrites vous sont remises :

  • Ne rien manger ou boire de chaud.
  • Se reposer, appliquer de la glace sur la joue en regard du site opéré.
  • Prendre les médicaments prescrits.

Qui est atteint de parodontite?

La maladie parodontale atteint 80% des adultes après 40 ans.

Les bactéries contenues dans la plaque dentaire (film incolore qui se forme sur les dents) sont la cause principale des maladies parodontales.

Les facteurs de risque sont, notamment, l'hérédité, le tabac, le stress, la malnutrition, les hormones, certaines maladies.

Les éléments favorisants sont un brossage inadapté, la présence de malpositions dentaires, les caries dentaires.

Quels sont les signes des parodontites?

  • Un saignement des gencives au brossage.
  • Des gencives rouges, gonflées.
  • Une mauvaise haleine.
  • Des dents qui s'écartent et bougent.
  • Des gencives qui se rétractent.

Comment traiter les parodontites ?

Le traitement des maladies parodontales commence par un détartrage-surfaçage radiculaire complet sous anesthésie locale. Le but est d'éliminer bactéries et tartre, en particulier sous les gencives (dans les poches formées entre gencives en racines des dents).

Ce traitement, associé à un brossage rigoureux et adapté, apporte une nette amélioration et peut être le traitement nécessaire et suffisant si la maladie parodontale est débutante. Sinon, il sera suivi d'un traitement chirurgical pour éliminer tartre et bactéries si les poches sont profondes. Le traitement chirurgical permet aussi de reconstituer les tissus perdus (os de la mâchoire en particulier).

Greffes de gencive : Pourquoi ?

La greffe de gencive permet dans certaines situations de stopper le déchaussement des dents.

Elle est indiquée aussi pour améliorer l'esthétique du sourire et supprimer les hypersensibilités lorsque les racines des dents visibles sont "déchaussées".

Cela fait-il mal : NON. Les techniques utilisées au cabinet ne laissent pas le site de prélèvement de gencive à découvert, cause la plus fréquentes de douleurs. Il est aussi possible de ne pas prélever de gencive au palais en employant un matériau exogène.

Les suites classiques sont une gène, une sensation de tiraillement, un oedème est possible. Vous en êtes informé au préalable.

Qu'est-ce que la maintenance ?

Les patients atteints de maladie parodontale doivent être suivis régulièrement. La maintenance est une collaboration entre vous et votre praticien. Vous, par un brossage efficace, éliminez la plaque dentaire au quotidien, votre praticien élimine régulièrement le tartre qui a pu se former sur et sous les gencives, pour éviter les récidives des maladies parodontales.

L'objectif est la pérennité des résultats du traitement parodontal réalisé.

La fréquence des visites de maintenance parodontale dépend de votre réponse au traitement et de la gravité de la maladie avant traitement.